Connexion

Lettre d'information

Tous les Festivals

George Segal

George Segal   Bus passangers (1997)

  Galerie Templon
30 Rue Beaubourg [ ... ]

Leer más...
David Hockney Rétrospective

David Hockney Rétrospective   Bus passangers (1997)

21 juin - 23 octobre [ ... ]

Leer más...
Wolfgang Laib - The beginning of something else

Wolfgang Laib - The beginning of something else   Laib Wolfgang - Bio

&nbs [ ... ]

Leer más...
Déjeuner sur l'herbe

Déjeuner sur l'herbe   Déjeuner sur l'herbe

  Galerie Thaddaeus Ro [ ... ]

Leer más...

 


Là-haut (Up)


États-Unis, 2009
Réalisateur: Bob Peterson, Pete Docter
Scénario: Bob Peterson
Acteurs: Christopher Plummer, John Ratzenberger, Edward Asner, Delroy Joli.
Titre original: Up
Durée: 96 min.
Distribution: Walt Disney Pictures
Production: Pixar Animation Studios
Web Site: disney.go.com/disneypictures/up

Note Cinecritic
Buena

Pour les grands enfants

Là-haut est le premier film en 3D produit par Disney-Pixar. Créé par Peter Docter (aussi le réalisateur de Monsters Inc.), ce film pour enfants suit l'habitude, de plus en plus répandu dans les productions pour le jeune public, d'incorporer des thèmes et une quantité d'information plus proches du cinéma pour adultes que pour enfants, même quand ils sont intégrés dans un cadre de film pour enfants. Loin des anciens et traditionnels contes de fées, Là-haut est un film qui, bien qu'il contient plusieurs  ingrédients des films pour enfants (en premier lieu, l'un de ses protagonistes, Russell, est un grassouillet sympathique de 8 ans qui se lance à l'aventure), s'écarte des lieux communs les plus prévus pour un film de ce genre.
L'histoire commence avec un faux début (ou, en tout cas, avec un faux protagoniste enfant au début. Un petit garçon qui s´appelle Carl observe avec des yeux étonnés les prouesses d'un chercheur sur l'écran d'une salle de cinéma. Le film montre ses différentes découvertes et l'enfant déborde d'admiration. Décidé à être comme son idole, il joue à être un aventurier. Il connaît par hasard une voisine, Ellie, qui joue avec le même enthousiasme à l´exploratrice. Et quand nous sommes convaincus que les enfants seront les protagonistes du film, un petit détail inattendu apparait. Dans une  séquence courte nous voyons Carl déjà adolescent, ensuite jeune nouveau marié (avec Ellie, bien sûr), adulte et finalement en tant que personne âgée. Notre garçon du début sera le protagoniste, mais sans être désormais un garçon… Et les vraies aventures commenceront pendant sa vieillesse.
Nous avons ainsi une sorte d'anti-Peter Pan dans le personnage de Carl. Dans le monde de Là-haut les enfants grandissent et traversent les différentes étapes de la vie affrontant les difficultés de cette croissance. À la différence des films pour enfants plus classiques, dans lesquels le monde des adultes en est un et celui des enfants en est  un autre, dans ce cas nous voyons comment les derniers deviennent les premiers avec le passage du temps.
Le fait de grandir confronte Carl aux expériences dures qui éloignent le film de l'ingénuité plus classique des films pour enfants. Dans la vie adulte de Carl il y a un fils qui n'arrive pas (après avoir aménagé une chambre de bébé, Ellie pleure dans le cabinet du médecin), et dans sa vie de personne âgée il souffre de l'indifférence des plus jeunes, de la solitude de la vieillesse, de la lourdeur de la routine et de la mort de son épouse. De cette façon, un ton sérieux envahit le film l'approchant plus du public adulte que du public infantile.
De l'autre côté, il y a d'éléments propres à la vieillesse qui sont exploités comme recours humoristiques: Carl se défend de son ennemi en le crachant au visage son dentier, il frappe des attaquants avec sa canne, il fait craquer son dos en se levant le matin et il baisse le volume de son audiophone quand la logorrhée de son camarade d'aventures, Russell, épuise sa patience. Ce dernier élément fonctionne aussi comme explicitation de l'instance d'énonciation et contribue à l´aspect comique du film: quand Carl diminue le volume de son audiophone, les spectateurs, entrés dans sa peau, arrêtent également d'entendre, et nous pouvons seulement voir les gesticulations de Russell, sans savoir ce qu'il dit. De la même manière le film incorpore l'explicitation de son propre code comme recours humoristique quand les deux camarades, Carl et Russell, rencontrent un chien que ce dernier prétend immédiatement adopter. Face au refus de Carl, Russell insiste: "mais c'est un chien qui parle!", dit-il étonné à la personne âgée, en exprimant clairement que dans l'univers diégétique du film, ainsi que dans la vie réelle, c'est ne pas normal qu'un chien parle.
En dehors du détail ennuyeux, surtout pour les Sud-américain, du fait que l'aventure se déroule en Amérique du Sud comme s'il agissait de la planète Mars, (on explique que l'Amérique du Sud est une autre Amérique mais dans le Sud, ou il y a certaines chutes d'eau exotiques appelées Chutes du Paradis, c'est à dire, une nature exubérante et sauvage, sans civilisation), le film est vivant et original. Les aventures de Carl et de Russell commencent quand ce premier, en se refusant d'être placé dans une maison de retraite, échappe en attachant des centaines de ballons à sa maison et la fait voler  dans les airs. Depuis ce moment-là, le duo affrontera des bestioles étranges, des chiens qui parlent et un méchant explorateur; le tout impeccablement réalisé.
Peut-être son côté plus problématique est de se faire passer pour un film pour les petits sans tenir compte de l'angoisse que peut provoquer la permanente allusion à la mort et à la perte de ce qu'on aime (l'aventure est entièrement le désir de Carl d'accomplir l'ancien rêve de son épouse morte: déplacer leur maison vers les Chutes du Paradis. Tout au long du parcours, les vieux albums de photos, ainsi que les jouets et les dessins de l'enfance partagée, envahiront le film. La présence permanente du souvenir et de la nostalgie par ce qui ne reviendra pas teint Là-haut d'une tristesse peut-être difficile à digérer par les très petits. La tendance continue à s´affirmer ainsi: les films pour enfants sont de plus en plus pour les adultes.
 
Soledad Pardo
Up

Up

Up




 

 

Choisir votre langue

Toutes les cinécritiques

Pièces Détachées

Pièces Détachées Ivan, un adolescent de 14 ans et son oncle Jaime, revendeur de piè [ ... ]

Lire la suite...
Le fidèle

Le fidèle Le fidèle est un polar qui se déroule à Bruxelles. Il nous parle de gan [ ... ]

Lire la suite...
Une affaire de famille

Une affaire de famille   Osamu et son fils Shota recueillent une petite fill [ ... ]

Lire la suite...
Wonder Wheel (La Roue Magique)

Wonder Wheel (La Roue Magique)  

L’histoire de « Wonder Wheel » a pour  [ ... ]

Lire la suite...
Wonder Wheel (La Roue Magique) (3)

Wonder Wheel (La Roue Magique)  

L’histoire de « Wonder Wheel » a pour  [ ... ]

Lire la suite...
At Eternity’s Gate

Van Gogh. En el portal de la eternidad   Lors de l’année 1888, après avo [ ... ]

Lire la suite...
Paterson (3)

Paterson   Paterson (Adam Driver) est chauffeur de bus dans la petite ville  [ ... ]

Lire la suite...

Articles de fond

Les sorties françaises de la rentrée en Espagne

Les sorties françaises de la rentrée en Espagne   L´amant double

La rentré [ ... ]

Lire la suite...
Sorties françaises à Madrid:

Sorties françaises à Madrid: Une vie de Stéphane Brizé et Le redoutable de Michel Haza [ ... ]

Lire la suite...
Nouvelles sorties françaises à Madrid:

Nouvelles sorties françaises à Madrid: " Ce qui nous lie" de Cédric Klapisch et " Lumière ! L´a [ ... ]

Lire la suite...
Nouvelles sorties françaises à Madrid: Le fidèle de Michaël Roskam

Nouvelles sorties françaises à Madrid: Le fidèle de Michaël Roskam  

Fran [ ... ]

Lire la suite...
Films français à Madrid:

Films français à Madrid: L´embarras du choix, Jeanette, l´enfance de Jeanne d´Arc et Mon garço [ ... ]

Lire la suite...
Films français à Pâques: « Barbara», « La villa» et « Le brio »

Films français à Pâques: « Barbara», « La villa» et « Le brio »    [ ... ]

Lire la suite...
VOD (Vidéo à la demande): Sortie en avril de deux films français

VOD (Vidéo à la demande): Sortie en avril de deux films français   Kalinka

 [ ... ]

Lire la suite...
« Les grands esprits» (« El buen maestro») et «Jusqu´à la garde» (« Custodia compartida »)

«Les grands esprits» (« El buen maestro») et «Jusqu´à la garde» («Custodia compartida [ ... ]

Lire la suite...

«Le semeur» («La mujer que sabía leer ») de Marine Francen  

"Le se [ ... ]

Lire la suite...

«L´atelier» («El taller de escritura») de Laurent Cantet  

"L´atelier"  [ ... ]

Lire la suite...
«Knock» («El doctor de la felicidad ») de Lorraine Lévy et « Corporate » de Nicolas Silhol

«Knock» («El doctor de la felicidad ») de Lorraine Lévy et « Corporate » de Ni [ ... ]

Lire la suite...
«Normandie nue» («Normandía al desnudo») de Philippe Le Guay

«Normandie nue» («Normandía al desnudo») de Philippe Le Guay  

"Normandi [ ... ]

Lire la suite...

«Numéro Une» («La número uno ») de Tonie Marshall
    Le der [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (1)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Première Partie)   Alexander [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (2)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Seconde partie)   Agora  [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (3)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Troisième partie)   El gran  [ ... ]

Lire la suite...

Tous les interviews

Julien Rappeneau: Rosalie Blum est un film qui fait du bien

Julien Rappeneau: Rosalie Blum est un film qui fait du bien  

Julien Rappen [ ... ]

Lire la suite.
Thomas Kruithof

Thomas Kruithof: "Le film parle des tractations entre la politique et les services secrets mais c [ ... ]

Lire la suite.
Blandine Lenoir et Agnès Jaoui

Interview à Blandine Lenoir et Agnès Jaoui, réalisatrice et actrice de "Aurore" ("50 primaveras [ ... ]

Lire la suite.
Jérôme Salle

Jérôme Salle: "Pour décoder Cousteau, il y a une clé : la curiosité"  
Jér [ ... ]

Lire la suite.
Lambert Wilson

Lambert Wilson: "Cousteau fait partie d´une génération d´égoïstes après la guerre"  [ ... ]

Lire la suite.
Michel Hazanavicius

Michel Hazanavicius: " Aux français, je dirais que ce film est un morceau de leur histoire"  [ ... ]

Lire la suite.