Connexion

Lettre d'information

Tous les Festivals

George Segal

George Segal   Bus passangers (1997)

  Galerie Templon
30 Rue Beaubourg [ ... ]

Leer más...
David Hockney Rétrospective

David Hockney Rétrospective   Bus passangers (1997)

21 juin - 23 octobre [ ... ]

Leer más...
Wolfgang Laib - The beginning of something else

Wolfgang Laib - The beginning of something else   Laib Wolfgang - Bio

&nbs [ ... ]

Leer más...
Déjeuner sur l'herbe

Déjeuner sur l'herbe   Déjeuner sur l'herbe

  Galerie Thaddaeus Ro [ ... ]

Leer más...

 


Desierto adentro - O la culpa al límite


Mexique, 2008
Réalisation: Rodrigo Plá
Scénario: Rodrigo Plá et Laura Santullo
Acteurs: Mario Zaragoza, Diego Cataño, Guillermo Dorantes, Katia Espino, Luis Fernando Peña.
Durée: 110 minutes

Note Cinecritic
Buena

Le film de Rodrigo Plá est basé sur un fait historique mexicain, la guerre des cristeros(1) et le grand lien depuis entre la population et l'église. C'est l'histoire d'un père, qui, à cause des circonstances du moment, se voit pris dans un tourbillon d'événements qui le portent à une fin tragique; le chef de famille emmène ses enfants vivre isolés de tout contact avec la société  afin de payer une dette qu´il sent avoir avec Dieu.
La réalisation de Rodrigo Plá de ce long-métrage a très bien été pensée et structurée afin de donner au spectateur une vision de ce qui se passait dans ce temps historique traité par le film. L'ambiance et les costumes, très ad hoc à l'époque, nous donnent un gout de la marginalisation du Mexique de nos grands parents, on pourrait presque dire qu'on perçoit l'arôme des acteurs à l'écran. Mario Zaragoza est excellent dans le film. La seule chose qu'on peut dire est que la totalité des acteurs ont été plus qu'exceptionnel, tous convergent dans une trame qui enveloppe le spectateur d'une manière directe, il n'y a pas de moments dans le film pendant lesquels on ne peut s´empêcher de le regarder, l´histoire attire, prend, ne permet pas de fuir; il serait injuste de dire que quelqu'un a mieux travaillé qu'un autre, toutes les interprétations sont parfaites.
Les nominations que le film a reçu pour les Arieles sont méritées, il manque peut-être seulement celles pour le Meilleur Film et le Meilleur Réalisateur. L'utilisation des animations à partir des retables(2) est magnifique. Les retables sont une partie fondamentale de la coutume religieuse mexicaine et ils le sont depuis le temps de la colonie étant une forme de remerciement pour une faveur divine reçue, ils étaient faits de la main du donateur pour donner quelque chose d'unique et personnel à la divinité, certains peuvent penser que les animations basés sur ces retables sont simples et sans qualités, ce n'est pas le cas, c'est le portrait même de l'essence du folklore mexicain; les transitions de l'animation à la vie réelle bien réussies et justes, à des points clef, l´utilisation du narrateur sont en accord avec ce que nécéssite le film.
Le film est plus que recommandable afin de le voir et de l´analyser, pour réfléchir sur le profond enracinement que la religion a eu au Mexique et des sentiments de l'individu envers elle. Les prix et la reconnaissance qu´a eu ce film sont mérités et nous espérons le voir dans le circuit de films commerciaux, il est vraiment à voir. Au Mexique il y a du très bon cinéma, Desierto adentro le démontre.
 
Javier Mora depuis le Mexique.

(1)  La guerre des Cristeros (également connue sous le nom de Cristiada, Cristeros signifiant "partisans du Christ"), désigne le conflit armé qui opposa de 1926 à 1929  une rébellion paysanne qui souhaitait défendre l´Eglise catholique face à l´Etat mexicain, alors fortement anticatholique.

(2) Un retable est une construction verticale qui porte des décors sculptés ou peints en arrière de la table d´autel. L'étymologie du mot traduit d'ailleurs sa position (re- : " en arrière "). Le terme italien consacré est pala voire pala d'altar, bien que retablo existe aussi issu du latin retro tabula altaris.
Destierto Adentro

Destierto Adentro

Destierto Adentro



 

 

Choisir votre langue

Toutes les cinécritiques

Pièces Détachées

Pièces Détachées Ivan, un adolescent de 14 ans et son oncle Jaime, revendeur de piè [ ... ]

Lire la suite...
Le fidèle

Le fidèle Le fidèle est un polar qui se déroule à Bruxelles. Il nous parle de gan [ ... ]

Lire la suite...
Une affaire de famille

Une affaire de famille   Osamu et son fils Shota recueillent une petite fill [ ... ]

Lire la suite...
Wonder Wheel (La Roue Magique)

Wonder Wheel (La Roue Magique)  

L’histoire de « Wonder Wheel » a pour  [ ... ]

Lire la suite...
Wonder Wheel (La Roue Magique) (3)

Wonder Wheel (La Roue Magique)  

L’histoire de « Wonder Wheel » a pour  [ ... ]

Lire la suite...
At Eternity’s Gate

Van Gogh. En el portal de la eternidad   Lors de l’année 1888, après avo [ ... ]

Lire la suite...
Paterson (3)

Paterson   Paterson (Adam Driver) est chauffeur de bus dans la petite ville  [ ... ]

Lire la suite...

Articles de fond

Les sorties françaises de la rentrée en Espagne

Les sorties françaises de la rentrée en Espagne   L´amant double

La rentré [ ... ]

Lire la suite...
Sorties françaises à Madrid:

Sorties françaises à Madrid: Une vie de Stéphane Brizé et Le redoutable de Michel Haza [ ... ]

Lire la suite...
Nouvelles sorties françaises à Madrid:

Nouvelles sorties françaises à Madrid: " Ce qui nous lie" de Cédric Klapisch et " Lumière ! L´a [ ... ]

Lire la suite...
Nouvelles sorties françaises à Madrid: Le fidèle de Michaël Roskam

Nouvelles sorties françaises à Madrid: Le fidèle de Michaël Roskam  

Fran [ ... ]

Lire la suite...
Films français à Madrid:

Films français à Madrid: L´embarras du choix, Jeanette, l´enfance de Jeanne d´Arc et Mon garço [ ... ]

Lire la suite...
Films français à Pâques: « Barbara», « La villa» et « Le brio »

Films français à Pâques: « Barbara», « La villa» et « Le brio »    [ ... ]

Lire la suite...
VOD (Vidéo à la demande): Sortie en avril de deux films français

VOD (Vidéo à la demande): Sortie en avril de deux films français   Kalinka

 [ ... ]

Lire la suite...
« Les grands esprits» (« El buen maestro») et «Jusqu´à la garde» (« Custodia compartida »)

«Les grands esprits» (« El buen maestro») et «Jusqu´à la garde» («Custodia compartida [ ... ]

Lire la suite...

«Le semeur» («La mujer que sabía leer ») de Marine Francen  

"Le se [ ... ]

Lire la suite...

«L´atelier» («El taller de escritura») de Laurent Cantet  

"L´atelier"  [ ... ]

Lire la suite...
«Knock» («El doctor de la felicidad ») de Lorraine Lévy et « Corporate » de Nicolas Silhol

«Knock» («El doctor de la felicidad ») de Lorraine Lévy et « Corporate » de Ni [ ... ]

Lire la suite...
«Normandie nue» («Normandía al desnudo») de Philippe Le Guay

«Normandie nue» («Normandía al desnudo») de Philippe Le Guay  

"Normandi [ ... ]

Lire la suite...

«Numéro Une» («La número uno ») de Tonie Marshall
    Le der [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (1)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Première Partie)   Alexander [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (2)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Seconde partie)   Agora  [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (3)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Troisième partie)   El gran  [ ... ]

Lire la suite...

Tous les interviews

Julien Rappeneau: Rosalie Blum est un film qui fait du bien

Julien Rappeneau: Rosalie Blum est un film qui fait du bien  

Julien Rappen [ ... ]

Lire la suite.
Thomas Kruithof

Thomas Kruithof: "Le film parle des tractations entre la politique et les services secrets mais c [ ... ]

Lire la suite.
Blandine Lenoir et Agnès Jaoui

Interview à Blandine Lenoir et Agnès Jaoui, réalisatrice et actrice de "Aurore" ("50 primaveras [ ... ]

Lire la suite.
Jérôme Salle

Jérôme Salle: "Pour décoder Cousteau, il y a une clé : la curiosité"  
Jér [ ... ]

Lire la suite.
Lambert Wilson

Lambert Wilson: "Cousteau fait partie d´une génération d´égoïstes après la guerre"  [ ... ]

Lire la suite.
Michel Hazanavicius

Michel Hazanavicius: " Aux français, je dirais que ce film est un morceau de leur histoire"  [ ... ]

Lire la suite.