Connexion

Lettre d'information

Tous les Festivals

George Segal

George Segal   Bus passangers (1997)

  Galerie Templon
30 Rue Beaubourg [ ... ]

Leer más...
David Hockney Rétrospective

David Hockney Rétrospective   Bus passangers (1997)

21 juin - 23 octobre [ ... ]

Leer más...
Wolfgang Laib - The beginning of something else

Wolfgang Laib - The beginning of something else   Laib Wolfgang - Bio

&nbs [ ... ]

Leer más...
Déjeuner sur l'herbe

Déjeuner sur l'herbe   Déjeuner sur l'herbe

  Galerie Thaddaeus Ro [ ... ]

Leer más...

 


Le cinéma bolivien


 

Le cinéma bolivien contemporain, bien que timide en dehors de ses frontières, s´avère salutaire à l'intérieur du pays, grâce à la formule infaillible du Bolivien: la rupture. Ceci est une vérité, bien que le premier long-métrage digital, Les fils du dernier jardin (Los hijos del último jardin - 2003) de  l´indigéniste acclamé Jorge Sanjinés a eu des résultats très maigres; ce sont les films non-engagés qui ont fait une bonne utilisation de cet nouvel outil. Ainsi Dépendance Sexuelle (Dependencia sexual - 2004), de  R. Bellot, a introduit le format et l'esthétique de la vidéo digitale dans le monde du cinéma bolivien. Le film eut un grand succès et son réalisateur sut se catapulter à travers de lui en tant que champion du nouveau cinéma. Moins connu au pays, bien qu'ayant un intéressant parcours international et un langage plus contondant, Le plus beau de mes meilleures années (Lo más bonito de mis mejores años - 2006) de Martín Bouloq est un pont moins artificiel avec les tendances digitales contemporaines. Les avantages du style sont connus. La cosmogonie, par contre, est problématique: on pourrait presque parler d´ " unité " de mouvement à l'échelle Sud-américaine, puisque ces films s'obstinent à nous montrer des jeunes plus ou moins rebelles, vaniteux et bien payés, des jeunes qui résolvent tout en allant à la discothèque, comme dans Nocturnia (2008) de Jack Ávila. Il ne s´agit pas d'un cynisme déchirant mais d'une simple et oisive constatation du vide qui appelle au plaisir, et qui sait jusqu'à quel point ce vide est accepté comme un phénomène de mode. D'autres nouveaux réalisateurs remarquables sont: Ivette Paz Soldán, Germán Monje, Adán Sanabria et Daniel Suárez.
Les écoles de cinéma en Bolivie - il en existe deux -, petites mais enthousiastes, se laissent attraper ou par le style discothèque ou par le style social archaïque et in fine proposent très peu. Les courants indigénistes forment un reliquat caduc qui sert seulement aux anthropologues.  C'est inquiétant que, devant un manque de réglementation, les amateurs débutants réussissent à projeter leurs œuvres dans des salles au niveau national, provoquant une réaction justifiée de rejet par le publique. Ainsi, en Bolivie il y a du cinéma, mais l'expression manque.  Avec tous les problèmes associés à faire l´opposé, le film Verse (2009), réalisé par l´auteur de cet article,  est une tentative pour rafraîchir la scène en solidifiant la structure narrative. Je suis gêné de le nommer, je le fais pour offrir ici un panorama complet du cinéma.  En réalité… il n'y a pas de cinéma. Il y a des petits miracles. Les écrans boliviens ont été absorbés depuis des décennies par les grands monopoles, aux quels même la cinémathèque nationale contribue. Un programme compréhensif est nécessaire, qui comprend de l'ouverture de clubs de cinéma jusqu´à l'amélioration des conditions de production, protection, diffusion et projection.
Une production stable  et de qualité en Bolivie dépend essentiellement de cette génération, de la capacité d'assumer et d´assimiler sa "bolivianitée" vis-à-vis du reste du monde dépendra qu´au mot auteur, trop fréquemment utilisé, on rende la relevance du bien commun qui le flatte tellement.
Alejandro Pereyra Dorienne Médina
Réalisateur et Producteur Audiovisuel
Dependencia sexual
Dependencia Sexual

Los hijos del ultimo jardin
Los hijos del último jardín



 

 

Choisir votre langue

Toutes les cinécritiques

Pièces Détachées

Pièces Détachées Ivan, un adolescent de 14 ans et son oncle Jaime, revendeur de piè [ ... ]

Lire la suite...
Le fidèle

Le fidèle Le fidèle est un polar qui se déroule à Bruxelles. Il nous parle de gan [ ... ]

Lire la suite...
Une affaire de famille

Une affaire de famille   Osamu et son fils Shota recueillent une petite fill [ ... ]

Lire la suite...
Wonder Wheel (La Roue Magique)

Wonder Wheel (La Roue Magique)  

L’histoire de « Wonder Wheel » a pour  [ ... ]

Lire la suite...
Wonder Wheel (La Roue Magique) (3)

Wonder Wheel (La Roue Magique)  

L’histoire de « Wonder Wheel » a pour  [ ... ]

Lire la suite...
At Eternity’s Gate

Van Gogh. En el portal de la eternidad   Lors de l’année 1888, après avo [ ... ]

Lire la suite...
Paterson (3)

Paterson   Paterson (Adam Driver) est chauffeur de bus dans la petite ville  [ ... ]

Lire la suite...

Articles de fond

Les sorties françaises de la rentrée en Espagne

Les sorties françaises de la rentrée en Espagne   L´amant double

La rentré [ ... ]

Lire la suite...
Sorties françaises à Madrid:

Sorties françaises à Madrid: Une vie de Stéphane Brizé et Le redoutable de Michel Haza [ ... ]

Lire la suite...
Nouvelles sorties françaises à Madrid:

Nouvelles sorties françaises à Madrid: " Ce qui nous lie" de Cédric Klapisch et " Lumière ! L´a [ ... ]

Lire la suite...
Nouvelles sorties françaises à Madrid: Le fidèle de Michaël Roskam

Nouvelles sorties françaises à Madrid: Le fidèle de Michaël Roskam  

Fran [ ... ]

Lire la suite...
Films français à Madrid:

Films français à Madrid: L´embarras du choix, Jeanette, l´enfance de Jeanne d´Arc et Mon garço [ ... ]

Lire la suite...
Films français à Pâques: « Barbara», « La villa» et « Le brio »

Films français à Pâques: « Barbara», « La villa» et « Le brio »    [ ... ]

Lire la suite...
VOD (Vidéo à la demande): Sortie en avril de deux films français

VOD (Vidéo à la demande): Sortie en avril de deux films français   Kalinka

 [ ... ]

Lire la suite...
« Les grands esprits» (« El buen maestro») et «Jusqu´à la garde» (« Custodia compartida »)

«Les grands esprits» (« El buen maestro») et «Jusqu´à la garde» («Custodia compartida [ ... ]

Lire la suite...

«Le semeur» («La mujer que sabía leer ») de Marine Francen  

"Le se [ ... ]

Lire la suite...

«L´atelier» («El taller de escritura») de Laurent Cantet  

"L´atelier"  [ ... ]

Lire la suite...
«Knock» («El doctor de la felicidad ») de Lorraine Lévy et « Corporate » de Nicolas Silhol

«Knock» («El doctor de la felicidad ») de Lorraine Lévy et « Corporate » de Ni [ ... ]

Lire la suite...
«Normandie nue» («Normandía al desnudo») de Philippe Le Guay

«Normandie nue» («Normandía al desnudo») de Philippe Le Guay  

"Normandi [ ... ]

Lire la suite...

«Numéro Une» («La número uno ») de Tonie Marshall
    Le der [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (1)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Première Partie)   Alexander [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (2)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Seconde partie)   Agora  [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (3)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Troisième partie)   El gran  [ ... ]

Lire la suite...

Tous les interviews

Julien Rappeneau: Rosalie Blum est un film qui fait du bien

Julien Rappeneau: Rosalie Blum est un film qui fait du bien  

Julien Rappen [ ... ]

Lire la suite.
Thomas Kruithof

Thomas Kruithof: "Le film parle des tractations entre la politique et les services secrets mais c [ ... ]

Lire la suite.
Blandine Lenoir et Agnès Jaoui

Interview à Blandine Lenoir et Agnès Jaoui, réalisatrice et actrice de "Aurore" ("50 primaveras [ ... ]

Lire la suite.
Jérôme Salle

Jérôme Salle: "Pour décoder Cousteau, il y a une clé : la curiosité"  
Jér [ ... ]

Lire la suite.
Lambert Wilson

Lambert Wilson: "Cousteau fait partie d´une génération d´égoïstes après la guerre"  [ ... ]

Lire la suite.
Michel Hazanavicius

Michel Hazanavicius: " Aux français, je dirais que ce film est un morceau de leur histoire"  [ ... ]

Lire la suite.