Connexion

Lettre d'information

Tous les Festivals

George Segal

George Segal   Bus passangers (1997)

  Galerie Templon
30 Rue Beaubourg [ ... ]

Leer más...
David Hockney Rétrospective

David Hockney Rétrospective   Bus passangers (1997)

21 juin - 23 octobre [ ... ]

Leer más...
Wolfgang Laib - The beginning of something else

Wolfgang Laib - The beginning of something else   Laib Wolfgang - Bio

&nbs [ ... ]

Leer más...
Déjeuner sur l'herbe

Déjeuner sur l'herbe   Déjeuner sur l'herbe

  Galerie Thaddaeus Ro [ ... ]

Leer más...

 


Antichrist


Allemagne, Danemark, France, 2009
Réalisation: Lars von Trier
Scénario: Lars von Trier et Anders Thomas Jensen
Acteurs: Willem Dafoe et Charlotte Gainsbourg
Durée: 104 minutes
Sortie en salle: 3 juin 2009

Note Cinecritic
Excelente

Antichrist est celui qui se rapproche le plus d´un cri. Il est arrivé à un moment de ma vie où  je me sentais vraiment mal. On trouve l'inspiration en ses propres peurs, ses propres émotions. " (Lars Von Trier)
 
"Je dois dire que l'action externe, les intrigues et la connexion parmi les événements ne m'intéressent pas du tout (...) Ce qui réellement me préoccupe est le monde intérieur des personnes (...) Ce qui m'intéresse c´est l'homme, dans qui s'enferme tout l'univers." (Andrei Tarkovski) [1]
 
Antichrist du réalisateur danois Lars von Trier est, sans aucun doute, le moment fort des sorties en salles de juin. Ses œuvres polémiques et les genres dans lesquels il fait des incursions (celui de l´horreur, dans ce cas) sont seulement une excuse pour développer sa thèse philosophique sur la condition humaine. Pour ceci il abreuve dans des sources comme l'œuvre du dramaturge suédois August Strindberg  et celle de deux réalisateurs qui font déjà partie de l'histoire du cinéma, par leur qualité et profondeur de regard, tels que le suédois Ingmar Bergman et le russe Andrei Tarkovski.
Un couple, sans nom de famille ni prénoms, le couple générique homme-femme, aussi universel et archétypique que Adam et Ève, doivent traverser la douleur causé par la mort de leur petit fils et ils se retirent à Éden, un chalet isolé au milieu du bois où ils essaient de sauver un mariage sur le point de la rupture.
Structuré comme un roman avec une préface, quatre chapitres et un épilogue, le film débute avec une longue séquence en blanc et noir, pour laquelle le réalisateur a utilisé le ralenti avec le but de lui octroyer une plus grande plasticité. Le temps s´écoule plus lentement que dans un fil du temps naturel, comme si tout arrivait dans un univers parallèle ou dans un rêve. C'est le temps qui s'écoule dans la psyché des personnages nous invitant à un parcours par leur monde intérieur.
Les premiers trois chapitres correspondent aux trois formes mythologiques imaginées par le réalisateur, les trois mendiantes, qui à leur tour sont porteuses des trois états d´esprit  successifs dans un procès de deuil: tristesse, douleur et désespoir,  et de l'apparition des trois animaux dans le film: le cerf - associé à l'Arbre de la Vie par la ressemblance de ses bois avec les branches aborales,  le renard- symbole du diable, l'astuce et la tromperie, et le corbeau -considéré au Moyen âge comme le symbole de mortalité et de prophétie funeste. Le TROIS se répète de façon récurrente puisque c'est le chiffre qui est présent dans tous les aspects de la création, par ce qu´il est considéré sacré dans beaucoup de religions, inclus la chrétienne (La Trinité, les Trois Rois Mages, etc.). Dans la mythologie grecque il y avait trois Parques qui contrôlaient la destinée de chaque être humain filant et coupant le fil de la vie depuis la naissance jusqu'à la mort. 
Le quatrième chapitre correspond aux trois mendiantes dans leur ensemble et au traitement du sujet du gynocide, défini comme étant la destruction systématique de femmes dans une société donnée comme fut, par exemple, la condamnation au bûcher de femmes accusées de sorcellerie au Moyen âge.
Finalement l'épilogue est le dénouement et la résolution du conflit. Il est traité en blanc et noir comme la préface, mais ici l'homme reste seul et il fuit Éden, peut-être une allusion au paradis biblique et le chaos initial, presque comme un messie rédempteur qui vient de sauver le monde du Mal, avec tout le poids de la connotation chrétienne que ceci implique. De là l'apparition dans le bois d'une procession en grand nombres vers le nouveau lieu devenu sanctuaire.
Mais que doit-on comprendre ici par le Mal?  En observant attentivement la typographie de l'affiche, nous pouvons voir que le titre original "Antichristo" apparaît en typographie majuscule de couleur rouge -caractéristique pour le genre du film d´horreur- et que la syllabe final "to" est formé par le signe qui symbolise Vénus et, par conséquent, tout le genre féminin. Les trois mendiantes porteuses de tristesse, douleur et désespoir, sont des figures féminines, tandis que les trois animaux qui apparaissent à la caméra sont des femelles: la biche, qui porte dans sa matrice son petit mort, la renarde, qui se déchire le ventre tout en exclamant "le chaos nous gouverne" et le corbeau femelle, qui après avoir dévoré la tête de son oisillon termine par aussi attaquer l'homme.  De cette façon on anticipe la question de l'infanticide perpétré par la mère.
Plus loin la même protagoniste se charge de dire, comme partie de son dialogue, en plein crise de schizophrénie paranoïaque, que la nature est le royaume de Satan et que la femme est esclave de sa nature, ce qui équivaut à identifier la sexualité féminine avec le Mal dans ce monde, image par très éloignée, d´ailleurs, de l'interprétation que fait l'Église Catholique de l'antique testament, selon lequel la femme porte en elle la culpabilité du péché original consistant à inciter l'homme à manger du fruit défendu, symbolisé dans le film par la pluie de glands de chêne qui se tombent bruyamment sur le toit de la cabane. La nature se fond avec le principe féminin, et ceci s´apprécie dans la scène où Elle se camoufle, pendant une séance de méditation, avec le vert de l'herbe et, plus loin, quand les mains et les corps féminins contorsionnés se confondent avec les racines tordues des arbres.
Cette crise psychotique du personnage féminin est déjà annoncée depuis le début du film quand Elle voit dans ses rêves, en blanc et noir diffus comme celle d'une radiographie, son propre corps fragmenté à peine défini, semblable à un fantôme immatériel. Une première séquence, dans laquelle l'enfant tombe accidentellement sur le chemin couvert de neige, est réinterprétée vers la fin grâce à un changement d'angle et l'incorporation dans le montage d'un raccord de regard qui lie en deux plans successifs la mère observant son fils qui est en train de grimper sur le bureau tout près de la fenêtre, changeant ainsi radicalement un simple accident dans un infanticide.
Avant Lars Von Trier, Ingmar Bergman avait eu l'inspiration de créer un personnage féminin avec des symptômes de schizophrénie, qui voyait la nature comme quelque chose de menaçant et Dieu comme ne faisant pas partie d´elle, dans A travers le miroir (Suède, 1961).
"Dans le fond, ce que je voulais c´était évidemment, découvrir un cas d'hystérie religieuse ou, si vous voulez, une schizophrénie avec des traits religieux", écrit Bergman dans son livre "Images"[2] et Raquel Wasserman dans son livre "Filmologie de Bergman" analyse le personnage féminin de A travers le miroir de la manière suivante: "tous ceux qui le cherchent (Dieu) comme la schizophrène Karin, derrière la nature, c´est la même chose que dire en dehors de elle, vivent comme ceux qui souffrent de cette fracture mentale, dans deux mondes: l´un céleste, l´autre terrestre."[3]
Bien qu'il soit évident qu'il a pris cet aspect pathologique de la Karin bergmanienne, Lars von Trier lui octroie un sens différent, ne remettant pas en question le dogme chrétien, mais plutôt, s´appuyant sur lui.
Dans Antichrist, l'époux psychanalyste observe attentivement les reproductions des gravures médiévales que sa femme a accrochées aux murs de l'attique, avec des illustrations des pratiques d'étranglement et des bûchers de femmes accusées de sorcellerie. Bien que en première instance il réagit horrifié à ce qu'il considère un acte de barbarie, in fine il termine par exécuter exactement les mêmes pratiques avec sa femme qui se trouve déjà dans un état irréversible de sa maladie. La psychanalyse a échoué ici mais, par contre, l'Homme devient un nouveau Christ rédempteur qui sauve l'humanité du Mal. Peut-être par simple coïncidence, l'acteur Willem Dafoe, contacté spécialement par Von Trier pour ce rôle, avait déjà interprété le rôle de Jésus-Christ dans La dernière tentation du Christ de Martin Scorsese (États-Unis, 1988). Cette vision du monde ayant une optique proche du dogme chrétien n'est pas plus qu'une autre variante du même sujet répété dans presque toute la filmographie du réalisateur danois. Néanmoins, ce même regard teint de misogynie est quelque chose de particulier et de nouveau dans son film Antichrist.
Dans un entretien accordé par Von Trier à Knud Romer, un acteur qui fit partie de son casting dans Les Idiots (Danemark, 1998) celui-ci se rappelle que dans sa jeunesse il était un passionné de Strindberg "surtout Strindberg en tant que personne. Il était extraordinaire. J'ai donc essayé de faire un film jetant un peu la raison par-dessus bord.
August Strindberg écrivit en 1900 sa pièce de théâtre "La Danse de Mort", dans laquelle il décrit un mariage -et le couple humain en général- devenu progressivement un enfer de haine et de jalousie autodestructrice. Ce même sujet est repris ensuite par I. Bergman dans Scènes de la Vie Conjugale (Suède, 1973) sauf que Strindberg a un regard radicalement misogyne le rapprochant plus encore du point de vue que soutient Von Trier dans Antichrist
Par ailleurs on n´arrive pas à apprécier clairement l'influence, dans la filmographie du réalisateur danois, de l'existentialisme athée, représenté par Jean-Paul Sartre et Albert Camus, comme est le cas dans les films de Bergman, mais plutôt une interprétation très propre et personnelle du dogme chrétien. De fait dans sa filmographie nous trouvons nombreux exemples de symbologie chrétienne, qui nous rappelle des réalisateurs comme le russe Andrei Tarkovski à qui, de plus, il a dédié le film qui nous occupe. 
Andrei Tarkovski, dans son essai "Le temps scellé", réfléchit sur les aspects esthétiques du cinéma et les fondements philosophiques qui soutiennent sa propre œuvre. Il s´y définit lui-même comme étant une "personne avec des convictions religieuses"[4] et il fait référence à Stalker (A.Tarkovski, Russie, 1979) film dans lequel un guide indique le chemin à un savant et un écrivain vers une zone dépeuplée. Dans cette zone existe une chambre à l'intérieur de laquelle les aspirations les plus secrètes sont réalisables. "Quand nos protagonistes arrivent finalement à leur but, après avoir vécu beaucoup d'expériences (...) ils ne se décident pas à  traverser réellement le seuil de cette chambre. Tout à coup ils sont conscients que leur état moral intérieur, au fond, est tragiquement imparfait."[5], A. Tarkosvki,
Cette même zone de Stalker se traduit dans le bois dans lequel se trouve le chalet baptisé  "Éden" du film Antichrist, où le couple Il-Elle voit, écoute et perçoit des images et des sons qui ne sont rien d´autre qu'une projection de leur propre psyché, de leur propre être "tragiquement imparfait", pour emprunter les paroles de Tarkovski. Ce bois est une zone vierge à la limite avec le réel, où tout se passe au-delà de la raison.  
Adriana Schmorak Leijnse
 
[1] Tarkovski, Andrei. Le temps scellé, éditions Rialp, Madrid, 1991, p. 228.
[2] Bergman, Ingmar. Images. Tusquets Éditores, Barcelone, 1992, p. 218.
[3] Wasserman, Raquel. Filmologie de Bergman, Editorial Fraterna, Buenos Aires,  1988, p. P. 57.
[4] Tarkovski, Andrei. Le temps scellé. Éditions Rialp, Madrid, 1991, p. 239.
[5] Op.cit. p. 220

Anticristo

Anticristo
Anticristo
Anticristo

Choisir votre langue

Toutes les cinécritiques

Mars - Avril 2016 - El cine de Frank Capra La ilusión de la sociedad americana (2)

El cine de Frank Capra La ilusión de la sociedad americana (à traduire)  

 [ ... ]

Lire la suite...
Septembre - Octobre 2016 - En homenaje a Michael Cimino  (3)

En homenaje a Michael Cimino (à traduire)  

Hay pocas películas que se me [ ... ]

Lire la suite...
En el centenario de Glenn Ford El hombre que me hubiese gustado ser (5)

En el centenario de Glenn Ford. El hombre que me hubiese gustado ser. Volver a ver una pe [ ... ]

Lire la suite...
Cuando duele el tiempo (4)

Cuando duele el tiempo (à traduire)       El Sur (1983) es la segu [ ... ]

Lire la suite...
Mars - Avril 2016 - Anselm Kiefer  (3)

Anselm Kiefer (à traduire)  

En 1969, Anselm Kiefer irrumpe sobre la escen [ ... ]

Lire la suite...
Mars - Avril 2016 - Debate en Madrid: La mujer en el mundo del cine (3)

Debate en Madrid: La mujer en el mundo del cine  

on motivo del pasado 8 de [ ... ]

Lire la suite...
Mars - Avril 2016 - Cuando un intruso llega a tu vida  (3)

Cuando un intruso llega a tu vida (à traduire)  

José Ramón Pardo es uno [ ... ]

Lire la suite...
Janvier - Février 2016  - El legado antibelicista de Joseph Losey (3)

El legado antibelicista de Joseph Losey (à traduire)  

A veces el perdón  [ ... ]

Lire la suite...
Janvier - Février 2016  - John Huston y su visión de Freud (3)

John Huston y su visión de Freud (à traduire)  

Sobre la medicina, se han [ ... ]

Lire la suite...
Janvier - Février 2016 - La mirada interior de Julio Medem (3)

La mirada interior de Julio Medem (à traduire)  

Este artículo se centra  [ ... ]

Lire la suite...
Janvier - Février 2016 - Orson Welles y el cine  (3)

Orson Welles y el cine (à traduire)  

Hablar de Orson Welles es, sin duda, [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2015 - Antonioni: un cineasta de la imagen (3)

Antonioni: un cineasta de la imagen (à traduire)  

Antonioni se nutre del  [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2015 - Menos estetica: 24 directores de los 80 (Segunda parte)  (3)

  Menos estetica: 24 directores de los 80 (Segunda parte) (à traduire)  Inici [ ... ]

Lire la suite...
Noviembre - Diciembre 2015 - Menos estetica: 24 directores de los 80 (Primera parte)  (5)

  Menos estetica: 24 directores de los 80 (Primera parte)  Inicio    [ ... ]

Lire la suite...
Septembre - Octobre 2015 - La Hija de Ryan, una gran película de David Lean (3)

La Hija de Ryan, una gran película de David Lean (à traduire)  

Hay seres [ ... ]

Lire la suite...
Septembre - Octobre 2015 - El cine de Víctor Erice  (3)

El cine de Víctor Erice (à traduire)  

El Sur (1982) es la segunda obra m [ ... ]

Lire la suite...
Septembre - Octobre 2015 - Bob Fosse: un director genial  (3)

Del cine al videojuego (à traduire)  

Cuando un director de cine logra man [ ... ]

Lire la suite...
Juillet - Août 2015  - Instituto Inhotim (Segunda Parte) (3)

  Instituto Inhotim (Segunda Parte) (à traduire)  La perfecta combinación de [ ... ]

Lire la suite...
Juillet - Août 2015  - Instituto Inhotim (Primera Parte)  (3)

  Instituto Inhotim (Primera Parte) (à traduire)  La perfecta combinación de [ ... ]

Lire la suite...
Juillet - Août 2015 - Doctor Zhivago: una obra maestra de David Lean (3)

Doctor Zhivago: una obra maestra de David Lean (à traduire)  
Hay muchas pelíc [ ... ]

Lire la suite...
Juillet - Août 2015 - Gil-Albert y Visconti: dos espejos de la belleza  (3)

Gil-Albert y Visconti: dos espejos de la belleza (à traduire)
Personalidad arrolla [ ... ]

Lire la suite...
Juillet - Août 2015 - Pablo Larraín y su trilogía de la memoria (3)

Pablo Larraín y su trilogía de la memoria (à traduire)  

La trilogía de [ ... ]

Lire la suite...
Juillet - Août 2015 - Persona  (3)

Persona (à traduire)  

La actriz Elisabeth Vogler (Liv Ullmann) se encuent [ ... ]

Lire la suite...
Mai - Juin 2015 - William Wyler: un gigante del cine clásico  (3)

William Wyler: un gigante del cine clásico (à traduire)  

Un artesano:

S [ ... ]

Lire la suite...
Mai - Juin 2015 - Álex de la Iglesia y el otro cine español   (3)

Álex de la Iglesia y el otro cine español (à traduire)  

Desde Acción m [ ... ]

Lire la suite...
Mai - Juin 2015  - Ingrid Bergman: una cara con ángel, en su centenarioe (3)

Ingrid Bergman: una cara con ángel, en su centenarioe (à traduire)  

Esto [ ... ]

Lire la suite...
Mai - Juin 2015  - Del cine al videojuego (3)

Del cine al videojuego (à traduire)  

La revolución tecnológica en los m [ ... ]

Lire la suite...
Mars - Avril 2015  - Música clásica y cine  (3)

Música clásica y cine (à traduire)  

Desde que los hermanos Lumière inv [ ... ]

Lire la suite...
Mars - Avril 2015 - Godard: la mirada de un cineasta del silencio (3)

Godard: la mirada de un cineasta del silencio (à traduire)  

Director, cr [ ... ]

Lire la suite...
Janvier - Février 2015 - El cine de Arturo Ripstein (3)

El cine de Arturo Ripstein (à traduire)  

"Yo siempre he estado del lado d [ ... ]

Lire la suite...
Janvier - Février 2015 - ¡Qué bello es vivir!  (3)

¡Qué bello es vivir! (à traduire)  

Hay pocas películas que hayan sido  [ ... ]

Lire la suite...
Janvier - Février 2015 - La infancia y la educación en el cine (3)

La infancia y la educación en el cine (à traduire)  

Uno de los mayores d [ ... ]

Lire la suite...
Janvier - Février 2015 - En el centenario de Anthony Quinn  (3)

En el centenario de Anthony Quinn (à traduire)  

Quinn fue una de las estrel [ ... ]

Lire la suite...
Janvier - Février 2015 - Despertar y volver al sueño eterno (3)

Despertar y volver al sueño eterno (à traduire)  

Despertar es una pelíc [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2014 - George Cukor  (3)

George Cukor (à traduire)  

Empezó en el teatro y acabó dirigiendo pelí [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2014 - El cine de Adolfo Aristarain (3)

El cine de Adolfo Aristarain (à traduire)  

Además del cine folklórico y l [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2014 - La ley del silencio  (3)

La ley del silencio (à traduire) La ley del silencio consiguió muy buenos resultado [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2014  - Vidas Rebeldes  (3)

Vidas Rebeldes (à traduire)  

Orson Welles dijo una vez "La obra de John H [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2014 - Un homenaje a Kirk Douglas  (3)

Un homenaje a Kirk Douglas (à traduire)  

No voy a hablar de la vida de Ki [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2014 - El cine francés de 1930 a 1945: su edad de oro (3)

El cine francés de 1930 a 1945: su edad de oro (à traduire)  

Una serie d [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2014 - La religión y el cine  (3)

La religión y el cine (à traduire)  

No cabe la menor duda de que cristia [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2014  - Cine y política el espíritu de denuncia en un cine necesario (3)

Cine y política el espíritu de denuncia en un cine necesario (à traduire)  

 [ ... ]

Lire la suite...
Septembre - Octobre 2014 - El cine expresionista alemán a través de Murnau y su Nosferatu (3)

El cine expresionista alemán a través de Murnau y su Nosferatu (à traduire)    [ ... ]

Lire la suite...
Septembre - Octobre 2014 - Cine polaco  (3)

Cine polaco (à traduire)  

El paso entre dos decenios no constituye ningú [ ... ]

Lire la suite...
Septembre - Octobre 2014 - El universo del cine en la antigua URSS y en la Rusia actual ideología y cine (3)

El universo del cine en la antigua URSS y en la Rusia actual ideología y cine (à traduire)  [ ... ]

Lire la suite...
Septembre - Octobre 2014 - Lauren Bacall: adiós a una mujer de estilo clásico (3)

Lauren Bacall: adiós a una mujer de estilo clásico (à traduire)  

Lauren [ ... ]

Lire la suite...
Septembre - Octobre 2014 - Homenaje al Free Cinema de los cincuenta y sesenta en el cine inglés (3)

Homenaje al Free Cinema de los cincuenta y sesenta en el cine inglés (à traduire) &nb [ ... ]

Lire la suite...
Septembre - Octobre 2014 - Robin Williams: el triste final de un cómico genial (3)

Robin Williams: el triste final de un cómico genial (à traduire)  

Se hac [ ... ]

Lire la suite...
Septembre - Octobre 2014 - En el centenario de Richard Widmark (3)

En el centenario de Richard Widmark (à traduire)  

(Sunrise, 1914 - Roxbur [ ... ]

Lire la suite...
Juillet - Août 2014 - Hitchcock: un maestro del cine con mayúsculas, a los 125 años de su nacimientor (3)

Hitchcock: un maestro del cine con mayúsculas, a los 125 años de su nacimientor   [ ... ]

Lire la suite...
Juillet - Août 2014 - Eric Rohmer y Howard Hawks, semejanzas y diferencias en dos grandes del cine (3)

Eric Rohmer y Howard Hawks, semejanzas y diferencias en dos grandes del cine (à traduire)  [ ... ]

Lire la suite...
Juillet - Août 2014 - Dos raros del cine  (3)

Dos raros del cine (à traduire) Desgarbado, atractivo, talentoso, Anthony Perkins  [ ... ]

Lire la suite...
Juillet - Août 2014  - Casanova 	 Dos miradas al universo femenino en dos grandes cineastas italianos (3)

Casanova - Dos miradas al universo femenino en dos grandes cineastas italianos (à traduire)  [ ... ]

Lire la suite...
Juillet - Août 2014 - Cine de terror a través de una obra maestra: Psicosis (3)

Cine de terror a través de una obra maestra: Psicosis (à traduire) Psicosis es la [ ... ]

Lire la suite...
Juillet - Août 2011 - Pier Paolo Pasolini la importancia del lenguaje cinematográficon (2)

Pier Paolo Pasolini
la importancia del lenguaje cinematográficon (à traduire) Pocos dire [ ... ]

Lire la suite...
Mai - Juin 2014  - Roman Polanski: la mirada alucinada de un cineasta singular (3)

Roman Polanski: la mirada alucinada de un cineasta singular (à traduire)

Naci [ ... ]

Lire la suite...
Mai - Juin 2014 - Stanley Kubrick (3)

Stanley Kubrick (à traduire)  

Hay directores que, con pocas películas, c [ ... ]

Lire la suite...
Mai - Juin 2014  - La literatura de García Márquez en el cine (3)

La literatura de García Márquez en el cine (à traduire)  

Ahora que hemo [ ... ]

Lire la suite...
Mai - Juin 2014 - Alec Guinness  (3)

Alec Guinness (à traduire)  

Cien años del nacimiento de Sir Alec Guinnes [ ... ]

Lire la suite...
Mai - Juin 2014 - Tyrone Power: una muerte inesperada  (3)

Tyrone Power: una muerte inesperada (à traduire)  

La muerte de Tyrone Pow [ ... ]

Lire la suite...
Marzo - Abril 2014  - Víctor Erice y Pedro Almodóvar

Víctor Erice y Pedro Almodóvar Víctor Erice, el cine como poesía y Pedro Almodóv [ ... ]

Lire la suite...
Mars - Avril 2014 - Diez años sin el gran Marlon Brando  (3)

Diez años sin el gran Marlon Brando (à traduire) Dentro de pocos meses, concretamen [ ... ]

Lire la suite...
Mars - Avril 2014 - Despedida a Peter O´Toole  (3)

Despedida a Peter O´Toole (à traduire) Pocos actores han tenido la prestancia, la e [ ... ]

Lire la suite...
Mars - Avril 2014 - Adiós a un maestro del cine francés  (3)

Adiós a un maestro del cine francés (à traduire) Alain Resnais, decano de la Nouve [ ... ]

Lire la suite...
Janvier - Février 2014 - Charles Chaplin Vida y obra  (3)

 Charles Chaplin Vida y obra (à traduire)

Los padres de Charles Spencer Chapl [ ... ]

Lire la suite...
Janvier - Février 2014 - El ambicioso mundo de Kane (3)

El ambicioso mundo de Kane (à traduire)

Citizen Kane (1941) representa el verdader [ ... ]

Lire la suite...
Enero - Febrero 2014  - La soledad en el mundo del cine (4)

La soledad en el mundo del cine

La soledad, palabra que nos habla del mundo real, d [ ... ]

Lire la suite...
Janvier - Février 2014  - Erotismo en el cine  (3)

Erotismo en el cine (à traduire)

El cine de los setenta tuvo una gran repercusión [ ... ]

Lire la suite...
Janvier - Février 2014 - La comedia en el cine  (3)

La comedia en el cine (à traduire)

El apartamento (1960) es una película tocada c [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2013 - La juventud airada bajo la mirada de Coppola (3)

La juventud airada bajo la mirada de Coppola (à traduire)

Rebeldes (The Outsiders) [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2013 - La importancia de la música en el cine de Scorsese (3)

La importancia de la música en el cine de Scorsese (à traduire)

El cine se ha pre [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2013 - Vivien Leigh  (3)

Vivien Leigh (à traduire)

En este mes de noviembre, se cumplen cien años del naci [ ... ]

Lire la suite...
Novembre - Décembre 2013 - Burt Lancaster El centenario de un mito del cine (3)

Burt Lancaster El centenario de un mito del cine (à traduire)

Nació en Nueva York [ ... ]

Lire la suite...
Septembre - Octobre 2013 - Últimos 8 de los 90. Los mejores directores de los 90 (III) (3)

Septiembre - Octubre 2013  - Últimos 8 de los 90. Los mejores directores de los 90 (III) (à [ ... ]

Lire la suite...
Septembre - Octobre 2013 - Cine negro  (3)

Cine negro (à traduire) Hay dos películas de cine negro, de  Fritz Lang para ent [ ... ]

Lire la suite...
Adiós a Debbie Reynolds y Carrie Fisher

Adiós a Debbie Reynolds y Carrie Fisher (à traduire)  

La muerte suele se [ ... ]

Lire la suite...
Silencio

Silencio  

Si pensábamos que Martin Scorsese ya no nos podía sorprender,  [ ... ]

Lire la suite...
9ª edición del Festival de Cine Italiano de Madrid

9ª edición del Festival de Cine Italiano de Madrid  

El pasado jueves 1 d [ ... ]

Lire la suite...
54° Festival de Cine de Nueva York

54° Festival de Cine de Nueva York  

El Festival de este año ha privilegi [ ... ]

Lire la suite...
Las Sirenas en el cine

Las Sirenas en el cine (à traduire)  

Las sirenas son criaturas híbridas  [ ... ]

Lire la suite...
Cristíbal Colón, el enigma

Cristíbal Colón, el enigma (à traduire)  

Cristóbal Colón, el enigma e [ ... ]

Lire la suite...
Ser y Tener

Ser y Tener (à traduire)  

Después de haber viajado por todo el país en  [ ... ]

Lire la suite...
En presencia de un payaso

En presencia de un payaso (à traduire)  

Ingmar Bergman ha vuelto a filmar [ ... ]

Lire la suite...
El Caimán

El Caimán (à traduire)  

Un productor de cine quebrado profesional y sent [ ... ]

Lire la suite...
Una lectura de

Una lectura de "El Mercader de Venecia" (à traduire)  

Cabría analizar en [ ... ]

Lire la suite...
Ciudad de Hombres

Ciudad de Hombres (à traduire)  

Ciudad de Hombres es un largometraje basa [ ... ]

Lire la suite...
A short film about the Indio Nacional

A short film about the Indio Nacional (à traduire)  

A short film about th [ ... ]

Lire la suite...
Garage Olimpo

Garage Olimpo (à traduire)  

El film transcurre en Buenos Aires, más espe [ ... ]

Lire la suite...
Querido Haiti

Querido Haiti (à traduire)  

Jean-Baptiste y Magdaleine son un matrimonio  [ ... ]

Lire la suite...
Partes Usadas

Partes Usadas (à traduire)  

Iván, un adolescente de 14 años y su tío J [ ... ]

Lire la suite...
Sleep Dealer

Sleep Dealer (à traduire)   Sleep Dealer es la visión futurista del mundo [ ... ]

Lire la suite...
Fados

Fados (à traduire)   El fado es la canción urbana portuguesa, que ha influi [ ... ]

Lire la suite...
Tony Manero

Tony Manero (à traduire)   Sleep Dealer es la visión futurista del mundo la [ ... ]

Lire la suite...
Z32

Z32 (à traduire)   Un ex soldado israelí perteneciente a un grupo de élite [ ... ]

Lire la suite...
El Luchador (The Wrestler)

El Luchador (The Wrestler) (à traduire)   El Luchador es el último film de  [ ... ]

Lire la suite...
El curioso caso de Benjamin Button

El curioso caso de Benjamin Button (à traduire)   Un tanque de Hollywood de  [ ... ]

Lire la suite...
Breve historia de una escalera

Breve historia de una escalera (à traduire) El interés de los artistas por registrar  [ ... ]

Lire la suite...
Entre los Muros

Entre los Muros (à traduire) Después de obtener la Palma de Oro en el Festival de Can [ ... ]

Lire la suite...
Maradona por Kusturica

Maradona por Kusturica (à traduire) Luego de su paso fuera de competencia por la 61ª  [ ... ]

Lire la suite...
A cock and bull story

A cock and bull story (à traduire) Mucho se habló de la dificultad de adaptar una nov [ ... ]

Lire la suite...
La Magia en el Cine

La Magia en el Cine (à traduire) Georges Méliès (1861-1938) fue uno de los más  [ ... ]

Lire la suite...
El silencio antes de Bach

El silencio antes de Bach (à traduire) "He dicho que Dios le debe todo a Bach. Sin Bac [ ... ]

Lire la suite...
Leonera

Leonera (à traduire) Las películas que transcurren en la cárcel suelen ajustarse [ ... ]

Lire la suite...
La banda de Baader-Meinhof

La banda de Baader-Meinhof (à traduire) Hacia fines de la década de 1960,  l [ ... ]

Lire la suite...
El Nido Vacío

El Nido Vacío (à traduire)   El crítico Salvador Llopart, del Diario La Va [ ... ]

Lire la suite...
Tokio Sonata

Tokio Sonata (à traduire)   Aparentemente Tokio Sonata retrata a una familia [ ... ]

Lire la suite...
La mujer sin cabeza

La mujer sin cabeza (à traduire)   Hay una cierta correspondencia entre la s [ ... ]

Lire la suite...
Una breve retrospectiva de Stanley Kubrick

Una breve retrospectiva de Stanley Kubrick (à traduire)   Escribir sobre Sta [ ... ]

Lire la suite...
El caballo de dos piernas

El caballo de dos piernas (à traduire)   Es una mujer aparentemente frágil, [ ... ]

Lire la suite...
Los abrazos rotos (à traduire)

Los abrazos rotos (à traduire)   He crecido con sus películas, con su uni [ ... ]

Lire la suite...
Anticristo

Anticristo (à traduire) Anticristo es lo que se acerca más a un grito. Llegó e [ ... ]

Lire la suite...
The reader

The reader (à traduire)   The reader (Der Vorlesser, bestseller de Bernhar [ ... ]

Lire la suite...
Up

Up (à traduire)   Up, una aventura de altura es la primera película en 3D q [ ... ]

Lire la suite...
Si Polanski hubiera estado en el

Si Polanski hubiera estado en el "Cielo" (à traduire)   La película mítica [ ... ]

Lire la suite...
La propuesta

La propuesta v   Pocos géneros resultan tan áridos para la novedad y la sor [ ... ]

Lire la suite...
Goodbye Solo

Goodbye Solo (à traduire)   Una historia sencilla, con ingredientes inspirad [ ... ]

Lire la suite...
Debate sobre Lisandro Alonso - Liverpool

Debate sobre Lisandro Alonso - Liverpool (à traduire)   Debate entre Lorena  [ ... ]

Lire la suite...
Hunger

Hunger (à traduire)   El tema tan rico volvía el error difícilmente perdon [ ... ]

Lire la suite...
La nana

La nana (à traduire)   Habiendo estrenado en 2007 La vida me mata, el direct [ ... ]

Lire la suite...
Sin Nombre

Sin Nombre (à traduire)   Es ilusorio creer que la propagación de un filme  [ ... ]

Lire la suite...
Los personajes de Tim Burton

Los personajes de Tim Burton (à traduire)   Timothy William Burton: ese es e [ ... ]

Lire la suite...
Noviembre 2009 - Vencer

Vencer (à traduire) "Queremos glorificar la guerra -única higiene del mundo-, e [ ... ]

Lire la suite...
Inglourious Basterds

Inglourious Basterds (à traduire)   Una no-crítica sobre una película no-s [ ... ]

Lire la suite...
El Imaginario del Doctor Parnassus

El Imaginario del Doctor Parnassus (à traduire)   Con su troupe de teatro am [ ... ]

Lire la suite...
El fin de la pobreza?

El fin de la pobreza? (à traduire) Filmado en países tan diversos como Bolivia, [ ... ]

Lire la suite...
Los Condenados

Los Condenados (à traduire)   Isaki Lacuesta, reconocido anteriormente por s [ ... ]

Lire la suite...
Visage

Visage (à traduire)   Una obra de arte nacida en el cine

El cineasta taiwan [ ... ]

Lire la suite...
Tetro

Tetro (à traduire)   Coppola uno de los grandes del cine ha conseguido su su [ ... ]

Lire la suite...
REC 2

REC 2 (à traduire)   Luego de REC, la película de horror de bajo presupuest [ ... ]

Lire la suite...
Pièces Détachées

Pièces Détachées Ivan, un adolescent de 14 ans et son oncle Jaime, revendeur de piè [ ... ]

Lire la suite...
Le fidèle

Le fidèle Le fidèle est un polar qui se déroule à Bruxelles. Il nous parle de gan [ ... ]

Lire la suite...
Une affaire de famille

Une affaire de famille   Osamu et son fils Shota recueillent une petite fill [ ... ]

Lire la suite...
Wonder Wheel (La Roue Magique)

Wonder Wheel (La Roue Magique)  

L’histoire de « Wonder Wheel » a pour  [ ... ]

Lire la suite...
Wonder Wheel (La Roue Magique) (3)

Wonder Wheel (La Roue Magique)  

L’histoire de « Wonder Wheel » a pour  [ ... ]

Lire la suite...

Articles de fond

Les sorties françaises de la rentrée en Espagne

Les sorties françaises de la rentrée en Espagne   L´amant double

La rentré [ ... ]

Lire la suite...
Sorties françaises à Madrid:

Sorties françaises à Madrid: Une vie de Stéphane Brizé et Le redoutable de Michel Haza [ ... ]

Lire la suite...
Nouvelles sorties françaises à Madrid:

Nouvelles sorties françaises à Madrid: " Ce qui nous lie" de Cédric Klapisch et " Lumière ! L´a [ ... ]

Lire la suite...
Nouvelles sorties françaises à Madrid: Le fidèle de Michaël Roskam

Nouvelles sorties françaises à Madrid: Le fidèle de Michaël Roskam  

Fran [ ... ]

Lire la suite...
Films français à Madrid:

Films français à Madrid: L´embarras du choix, Jeanette, l´enfance de Jeanne d´Arc et Mon garço [ ... ]

Lire la suite...
Films français à Pâques: « Barbara», « La villa» et « Le brio »

Films français à Pâques: « Barbara», « La villa» et « Le brio »    [ ... ]

Lire la suite...
VOD (Vidéo à la demande): Sortie en avril de deux films français

VOD (Vidéo à la demande): Sortie en avril de deux films français   Kalinka

 [ ... ]

Lire la suite...
« Les grands esprits» (« El buen maestro») et «Jusqu´à la garde» (« Custodia compartida »)

«Les grands esprits» (« El buen maestro») et «Jusqu´à la garde» («Custodia compartida [ ... ]

Lire la suite...

«Le semeur» («La mujer que sabía leer ») de Marine Francen  

"Le se [ ... ]

Lire la suite...

«L´atelier» («El taller de escritura») de Laurent Cantet  

"L´atelier"  [ ... ]

Lire la suite...
«Knock» («El doctor de la felicidad ») de Lorraine Lévy et « Corporate » de Nicolas Silhol

«Knock» («El doctor de la felicidad ») de Lorraine Lévy et « Corporate » de Ni [ ... ]

Lire la suite...
«Normandie nue» («Normandía al desnudo») de Philippe Le Guay

«Normandie nue» («Normandía al desnudo») de Philippe Le Guay  

"Normandi [ ... ]

Lire la suite...

«Numéro Une» («La número uno ») de Tonie Marshall
    Le der [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (1)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Première Partie)   Alexander [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (2)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Seconde partie)   Agora  [ ... ]

Lire la suite...

Tous les interviews

Eric Lavaine : Le rire ou la comédie c´est ma façon de communiquer

Eric Lavaine : Le rire ou la comédie c´est ma façon de communiquer  

Eri [ ... ]

Lire la suite.
Ivan Calbérac: L´étudiante et M. Henri est une comédie profonde, touchante et universelle

Ivan Calbérac: L´étudiante et M. Henri est une comédie profonde, touchante et universelle  [ ... ]

Lire la suite.
Julien Rappeneau: Rosalie Blum est un film qui fait du bien

Julien Rappeneau: Rosalie Blum est un film qui fait du bien  

Julien Rappen [ ... ]

Lire la suite.
Thomas Kruithof

Thomas Kruithof: "Le film parle des tractations entre la politique et les services secrets mais c [ ... ]

Lire la suite.
Blandine Lenoir et Agnès Jaoui

Interview à Blandine Lenoir et Agnès Jaoui, réalisatrice et actrice de "Aurore" ("50 primaveras [ ... ]

Lire la suite.
Jérôme Salle

Jérôme Salle: "Pour décoder Cousteau, il y a une clé : la curiosité"  
Jér [ ... ]

Lire la suite.
Lambert Wilson

Lambert Wilson: "Cousteau fait partie d´une génération d´égoïstes après la guerre"  [ ... ]

Lire la suite.
Michel Hazanavicius

Michel Hazanavicius: " Aux français, je dirais que ce film est un morceau de leur histoire"  [ ... ]

Lire la suite.