Connexion

Lettre d'information

Tous les Festivals

George Segal

George Segal   Bus passangers (1997)

  Galerie Templon
30 Rue Beaubourg [ ... ]

Leer más...
David Hockney Rétrospective

David Hockney Rétrospective   Bus passangers (1997)

21 juin - 23 octobre [ ... ]

Leer más...
Wolfgang Laib - The beginning of something else

Wolfgang Laib - The beginning of something else   Laib Wolfgang - Bio

&nbs [ ... ]

Leer más...
Déjeuner sur l'herbe

Déjeuner sur l'herbe   Déjeuner sur l'herbe

  Galerie Thaddaeus Ro [ ... ]

Leer más...

Mars - Avril 2020

 


The Ghost Writer


France, Royaume-Uni, Allemagne, 2010
Réalisation : Roman Polanski
Scénario: Robert Harris et Roman Polanski
Acteurs: Ewan McGregor, Pierce Brosnan, Olivia Williams, Kim Cattrall, Timothy Hutton
Durée : 128 min.
Date de sortie en France : 3 mars 2010

Cinecritic
Excelente

Un "nègre" est engagé pour finir les mémoires d'Adam Lang, un ex-premier ministre britannique fictif. Depuis le début le projet semble dangereux, puisque le prédécesseur du "nègre" un certain Mc Ara,  a été trouvé mort après un mystérieux "accident".
Le "nègre" vole au milieu de l'hiver vers les Etats-Unis, plus précisément vers une île au bord de l'océan en Nouvelle Angleterre, pour travailler sur le projet. Mais le même jour de son arrivée, un ancien ministre du cabinet de Lang accuse celui-ci d'avoir autorisé l'arrestation illégale de terroristes présumés et à les avoir livrés à la CIA pour être soumis à torture.
La polémique attire des journalistes et des manifestants vers l'île où Lang, sa femme Ruth et son assistant Amelia Bly résident. Au fur et à mesure que le "nègre" fait son enquête sur le  passée de l´ex-premier ministre, il  trouve des indices cryptés laissés par son prédécesseur Mc Ara sur une hypothétique connexion secrète entre Ruth Lang et la CIA.
Roman Polanski a adapté de manière magistrale le thriller politique "L'Homme de l'ombre"(1)  du romancier et  journaliste anglais Robert Harris. Pour son roman, Harris s'est inspiré du genre policier noir de Raymond Chandler (auteur de romans tels que "Adieu ma jolie" 1940 ; "La Dame du Lac" (1943), "Sur un air de navaja", (1954) et du maître du suspense Alfred Hitchcock. Le même Harris reconnaît son admiration profonde pour la manière par laquelle Hitchcock a réussi à faire qu'un homme ordinaire se trouve soudain plongé dans une situation qui  devient délirante.
La similitude entre son personnage Adam Lang et l'authentique ex-premier ministre Tony Blair est confirmée par le même écrivain : "En 2006, j'ai entendu à la radio une interview d'une personne qui souhaitait que Tony Blair soit poursuivi pour crimes de guerre et qui disait que son seul moyen d'y échapper serait de s'exiler aux États-Unis. J'ai eu comme un déclic et je me suis dit que je tenais mon personnage principal !".  Cette donnée a son importance vu que Harris a été très proche de Tony Blair avant son élection et lors du début de son mandat : "J'ai eu accès à des dossiers auxquels aucun journaliste n'avait accès à l'époque" ajoute l'auteur du roman.
Le titre ambigu, du roman et du film, fait référence d'une part à l'écrivain qui publie au nom d'un autre et à qui, par conséquent, on n´attribue pas la paternité littéraire de l'œuvre, et d´autre part au décès mystérieux de Mc Ara, dont le fantôme survole et parcourt toute l'histoire à la recherche d'une voix qui clame la vérité qu´il a trouvé après une  longue investigation. Nous pourrions presque voir le personnage représenté par l'acteur Ewan Mc Gregor comme une sorte de réincarnation de cet autre "fantôme" mort dans un accident plus suspect que mystérieux. Un accident qui se dévoile être provoqué par une "main noire" derrière le pouvoir, qui ne veut pas qu'une certaine vérité inconfortable soit dévoilée au public.
Et ceci est, précisément le sujet central du film de Polanski: les intrigues obscures et tortueuses du pouvoir qui fonctionnent comme un trou noir dévorant tout indice de vérité. La scène politique fictive dans The Ghost Writer est peuplée d'acteurs masqués représentant une farce. D´où la scène finale dans laquelle on entend hors champs le coup sec d'une voiture heurtant le corps du "nègre". Le corps n'est pas perçu dans l'image, mais on voit les feuilles imprimées avec les preuves de la connexion entre Ruth Lang et la CIA. Ce n'est pas seulement l'écrivain-chercheur mais surtout la vérité qui meurt dans cet accident, une vérité qui n'arrive jamais à voir la lumière.
Bien sur nous parlons d'un roman, d'une fiction, d'une théorie de complot non prouvée, raison pour laquelle tous les noms ont été supplantés. Certains faits politiques traités dans le film sont vraisemblables, la plus part imaginaires, faussés ou exagérés (par exemple, le procès pour crimes de guerre contre Tony Blair est imaginaire, par contre la commission Chilcot a eu lieu et a permis à l´ex-premier ministre britannique et à son ministre de finances, Gordon Brown, de justifier la participation de la Grande-Bretagne à la guerre en Irak).
L'accent n'est pas mis sur l'authenticité des faits historiques, c'est le rôle du journaliste d'investigation qui gagne en importance dans The Ghost Writer. Dans le film, les informations sont données par un présentateur fictif de Sky TV et de la chaîne CNN. Cette image du journaliste comme un présentateur qui vend le produit "information" par télévision s'oppose au vrai rôle du journalisme: être le quatrième pouvoir, c'est-à-dire, mener à bien une véritable enquête qui permet de faire apparaître les vérités occultes au public. Finalement c´est l'écrivain protagoniste du film de Polanski qui, sans le rechercher ni le prévoir, porte sur ses épaules, seule et contre tous, les mécanismes du pouvoir, la responsabilité difficile de dénicher la vérité au prix de sa propre vie.
Les films du brillant réalisateur franco-polonais ont en commun le fait d'être racontés du point de vue d'un seul personnage, qui se trouve généralement en situation d'être poursuivi par un certain type de complot collectif. Dans ce sens-là lui-même s'identifie, à cause de sa situation personnelle, avec le personnage de l'écrivain-enquêteur. Il est remarquable comment les événements surgis de son imagination ont toujours envahi sa vie privée. Que la demande d'extradition de la justice américaine aux autorités suisses a coïncidé précisément avec la dernière étape de postproduction d'un film politiquement controversé. Il peut s'agir d'une simple coïncidence, ou non, selon le niveau de suspicion de chacun(2)
Pour sa maîtrise de la direction d'acteurs, pour son bon emploi du rythme et de l'intrigue, pour transformer un roman de qualité moyenne dans un scénario excellent, c'est une satisfaction inattendue de voir qu'au-delà du sensationnisme d'un cinéma de plus en plus  technologique, il y a encore des cachets de qualité comme celui de Roman Polanski.

Adriana Schmorak Leijnse

1 - Le texte original en Anglais a été publié par la maison d'édition Hutchinson, sous le titre "The Ghost", le 26 septembre 2007.
2 - La demande d'extradition commanditée par la justice américaine aux autorités suisses, pour le cas d'abus d'un mineur perpétré en 1978, a eu lieu quand Roman Polanski se trouvait en Suisse, invité par le Festival de Cinéma de Zurich afin de lui octroyer  un prix pour sa carrière. C'est pour cela que le réalisateur franco-polonais a fini l'édition de son film, d'abord depuis la prison et après dans sa maison de Gstaad, sous détention à domicile.
El escritor

El escritor

El escritor

Choisir votre langue

Toutes les cinécritiques

Pièces Détachées

Pièces Détachées Ivan, un adolescent de 14 ans et son oncle Jaime, revendeur de piè [ ... ]

Lire la suite...
Le fidèle

Le fidèle Le fidèle est un polar qui se déroule à Bruxelles. Il nous parle de gan [ ... ]

Lire la suite...
Une affaire de famille

Une affaire de famille   Osamu et son fils Shota recueillent une petite fill [ ... ]

Lire la suite...
Wonder Wheel (La Roue Magique)

Wonder Wheel (La Roue Magique)  

L’histoire de « Wonder Wheel » a pour  [ ... ]

Lire la suite...
Wonder Wheel (La Roue Magique) (3)

Wonder Wheel (La Roue Magique)  

L’histoire de « Wonder Wheel » a pour  [ ... ]

Lire la suite...
At Eternity’s Gate

Van Gogh. En el portal de la eternidad   Lors de l’année 1888, après avo [ ... ]

Lire la suite...

Articles de fond

Les sorties françaises de la rentrée en Espagne

Les sorties françaises de la rentrée en Espagne   L´amant double

La rentré [ ... ]

Lire la suite...
Sorties françaises à Madrid:

Sorties françaises à Madrid: Une vie de Stéphane Brizé et Le redoutable de Michel Haza [ ... ]

Lire la suite...
Nouvelles sorties françaises à Madrid:

Nouvelles sorties françaises à Madrid: " Ce qui nous lie" de Cédric Klapisch et " Lumière ! L´a [ ... ]

Lire la suite...
Nouvelles sorties françaises à Madrid: Le fidèle de Michaël Roskam

Nouvelles sorties françaises à Madrid: Le fidèle de Michaël Roskam  

Fran [ ... ]

Lire la suite...
Films français à Madrid:

Films français à Madrid: L´embarras du choix, Jeanette, l´enfance de Jeanne d´Arc et Mon garço [ ... ]

Lire la suite...
Films français à Pâques: « Barbara», « La villa» et « Le brio »

Films français à Pâques: « Barbara», « La villa» et « Le brio »    [ ... ]

Lire la suite...
VOD (Vidéo à la demande): Sortie en avril de deux films français

VOD (Vidéo à la demande): Sortie en avril de deux films français   Kalinka

 [ ... ]

Lire la suite...
« Les grands esprits» (« El buen maestro») et «Jusqu´à la garde» (« Custodia compartida »)

«Les grands esprits» (« El buen maestro») et «Jusqu´à la garde» («Custodia compartida [ ... ]

Lire la suite...

«Le semeur» («La mujer que sabía leer ») de Marine Francen  

"Le se [ ... ]

Lire la suite...

«L´atelier» («El taller de escritura») de Laurent Cantet  

"L´atelier"  [ ... ]

Lire la suite...
«Knock» («El doctor de la felicidad ») de Lorraine Lévy et « Corporate » de Nicolas Silhol

«Knock» («El doctor de la felicidad ») de Lorraine Lévy et « Corporate » de Ni [ ... ]

Lire la suite...
«Normandie nue» («Normandía al desnudo») de Philippe Le Guay

«Normandie nue» («Normandía al desnudo») de Philippe Le Guay  

"Normandi [ ... ]

Lire la suite...

«Numéro Une» («La número uno ») de Tonie Marshall
    Le der [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (1)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Première Partie)   Alexander [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (2)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Seconde partie)   Agora  [ ... ]

Lire la suite...
L’influence des arts plastiques dans le cinéma (3)

L’influence des arts plastiques dans le cinéma (Troisième partie)   El gran  [ ... ]

Lire la suite...

Tous les interviews

Ivan Calbérac: L´étudiante et M. Henri est une comédie profonde, touchante et universelle

Ivan Calbérac: L´étudiante et M. Henri est une comédie profonde, touchante et universelle  [ ... ]

Lire la suite.
Julien Rappeneau: Rosalie Blum est un film qui fait du bien

Julien Rappeneau: Rosalie Blum est un film qui fait du bien  

Julien Rappen [ ... ]

Lire la suite.
Thomas Kruithof

Thomas Kruithof: "Le film parle des tractations entre la politique et les services secrets mais c [ ... ]

Lire la suite.
Blandine Lenoir et Agnès Jaoui

Interview à Blandine Lenoir et Agnès Jaoui, réalisatrice et actrice de "Aurore" ("50 primaveras [ ... ]

Lire la suite.
Jérôme Salle

Jérôme Salle: "Pour décoder Cousteau, il y a une clé : la curiosité"  
Jér [ ... ]

Lire la suite.
Lambert Wilson

Lambert Wilson: "Cousteau fait partie d´une génération d´égoïstes après la guerre"  [ ... ]

Lire la suite.
Michel Hazanavicius

Michel Hazanavicius: " Aux français, je dirais que ce film est un morceau de leur histoire"  [ ... ]

Lire la suite.