Connexion

Lettre d'information

Tous les Festivals

George Segal

George Segal   Bus passangers (1997)

  Galerie Templon
30 Rue Beaubourg [ ... ]

Leer más...
David Hockney Rétrospective

David Hockney Rétrospective   Bus passangers (1997)

21 juin - 23 octobre [ ... ]

Leer más...
Wolfgang Laib - The beginning of something else

Wolfgang Laib - The beginning of something else   Laib Wolfgang - Bio

&nbs [ ... ]

Leer más...
Déjeuner sur l'herbe

Déjeuner sur l'herbe   Déjeuner sur l'herbe

  Galerie Thaddaeus Ro [ ... ]

Leer más...

Septembre - Octobre 2017

Sorties françaises à Madrid: Une vie de S. Brizé et Le redoutable de M. Hazanavicius

 
   

 

Une vie ("El jardín de Jeanette") de Stéphane Brizé

Director: Stéphane Brizé
Guion: Stéphane Brizé
Actores: Judith Chemla, Jean-Pierre Daroussin, Yolande Moreau
Nacionalidad: 2017, Francia, Bélgica

 

Le film "Une vie" est l´adaptation du roman homonyme de Guy de Maupassant, paru en 1883. Stéphane Brizé ("La loi du marché") s´est inspiré pour la deuxième fois d´une oeuvre littéraire pour la transposer en grand écran. Il l´avait déjà fait avec "Mademoiselle Chambon", en 2009. Avec "Une vie", le réalisateur démontre, encore une fois, son talent pour raconter des histoires apparemment simples, mais très profondes et délicates avec une sobriété et une élégance hors du commun. Brizé est un spécialiste dans la description de héros qui se voient confrontés aux aléas de la vie, malgré leur vision initiale plutôt positive de l´existence. C´était le cas pour Thierry (incarné par Vincent Lindon dans " La loi du marché ", comme chômeur désespéré dans sa cinquantaine sans jamais perdre sa dignité) et c´est aussi le cas de Jeanne, l´héroïne d´ " Une vie ", confiante jusqu´au bout en " l´homme " malgré toutes ses illusions perdues, après un mariage malheureux et une vie, en quelque sorte, ratée. " Une vie " est une adaptation assez originale du roman. Si bien Stéphane Brizé respecte l´essentiel de l´histoire, il fait, en même temps, des ellipses, des résumés, des sauts chronologiques qui conforme une adaptation assez spéciale. Il s´agit d´un film très minimaliste, avec de longs silences et un tempo lent qui décrit assez bien l´ambiance rurale mais rend la narration un peu aride. Une très belle photographie, des interprétations très notable de Judith Chemla et de Jean-Pierre Daroussin et une critique acerbe de l´aristocratie de province  conforment une histoire attrayante, sensible et pleine de romantisme.  Un grand film d´atmosphère, intelligent et sensible mais qui aurait peut-être pu avoir un peu plus de détails narratifs ainsi qu´un peu plus de mouvement et d´âme comme on en trouve dans le merveilleux roman de Guy de Maupassant. Un auteur qui a su transmettre, comme peu l´ont fait, le véritable sens de la vie. Un exemple : Rosalie dit, à la fin du roman, une des plus belles phrases de la littérature française, " La vie, voyez-vous, ça n´est jamais si bon ni si mauvais qu´on croit ". Toute une philosophie de vie.

 

Sortie en V.O.S.E, le 6 septembre

 

Le redoutable ("Mal genio") de Michel Hazanavicius

 

Director: Michel Hazanavicius
Guion: Michel Hazanavicius, d´après le livre "Un an après" d´Anne Wiazemsky
Actores: Louis Garrel, Stacy Martin, Bérénice Béjo.
Nacionalidad: 2017, Francia

 

Adapté du roman de l´ex-femme de Jean-Luc Godard, intitulé "Un an après", "Le redoutable" de l´oscarisé Michel Hazanavicius ("The artist")  trace le portrait moins officiel, irrévérencieux et néanmoins drôle du réalisateur franco-suisse. Anne Wiazemsky, petite fille de François Mauriac, était la femme et aussi la muse de Godard vers la fin des années 60. Le film raconte son mariage avec le grand réalisateur et décrit le profil psychologique de celui-ci.
De 20 ans sa cadette, Anne aime son mari mais celui-ci vit un moment compliqué, reflété dans le film, quand il voit que "La chinoise", interprété par sa femme, est mal accueilli. A cette époque, le public préférait ses long-métrages plus "légers" avec Belmondo comme "A bout de souffle". "La chinoise" était considéré trop sérieux, trop "intello". Cet évènement déclenche chez Godard, un des plus brillants créateurs de la Nouvelle Vague, une crise profonde qui aura des conséquences sur ses rapports avec Anne, qu´il aime beaucoup mais à sa façon, et avec son entourage. Le film montre ce moment charnière, dans le cadre révolutionnaire de Mai 68, entre un type de cinéma (plus compréhensible) et un autre (plus compliqué) dans la filmographie de Jean-Luc Godard. Hazanavicius donne, ainsi, un coup de massue sec sur Godard, mais toujours avec un humour perçant qui fait de ce film presque une comédie. Le portrait du grand réalisateur n´est pas toujours sympathique car on découvre un côté macho jaloux ainsi qu´une personnalité égoïste, conflictuelle et antipathique. Le public découvrira, avec ce film, cette face cachée. Malgré tout, en voyant ce film, on reconnaît la hauteur et le génie de Jean-Luc Godard, un personnage, toujours à la quête de choses nouvelles, ouvert à la création, curieux, original, impertinent, comme le démontre d´ailleurs sa filmographie.  C´est justement cette complexité qui le fait profondément humain, avec ses bons et ses mauvais côtés. Hazanavicius a tracé un portrait dévastateur, mais pas méchant, du génie, dans un film intéressant, que tout cinéphile et admirateur de la culture française devrait voir. A souligner l´excellente interprétation de Louis Garrel ("The dreamers", "Les amants réguliers", "Mon roi").

 

Sortie en V.O.S.E., le 12 octobre

 

Carmen Pineda


 

 Une vie

Une vie

 

 

 

 

 

Le redoutable

Le redoutable

 

 

 

 

 

 

 
 
 

 

Choisir votre langue

Toutes les cinécritiques

Tous les interviews

Eric Lavaine : Le rire ou la comédie c´est ma façon de communiquer

Eric Lavaine : Le rire ou la comédie c´est ma façon de communiquer  

Eri [ ... ]

Lire la suite.
Ivan Calbérac: L´étudiante et M. Henri est une comédie profonde, touchante et universelle

Ivan Calbérac: L´étudiante et M. Henri est une comédie profonde, touchante et universelle  [ ... ]

Lire la suite.
Julien Rappeneau: Rosalie Blum est un film qui fait du bien

Julien Rappeneau: Rosalie Blum est un film qui fait du bien  

Julien Rappen [ ... ]

Lire la suite.
Thomas Kruithof

Thomas Kruithof: "Le film parle des tractations entre la politique et les services secrets mais c [ ... ]

Lire la suite.
Blandine Lenoir et Agnès Jaoui

Interview à Blandine Lenoir et Agnès Jaoui, réalisatrice et actrice de "Aurore" ("50 primaveras [ ... ]

Lire la suite.
Jérôme Salle

Jérôme Salle: "Pour décoder Cousteau, il y a une clé : la curiosité"  
Jér [ ... ]

Lire la suite.
Lambert Wilson

Lambert Wilson: "Cousteau fait partie d´une génération d´égoïstes après la guerre"  [ ... ]

Lire la suite.
Michel Hazanavicius

Michel Hazanavicius: " Aux français, je dirais que ce film est un morceau de leur histoire"  [ ... ]

Lire la suite.